Il est de notre devoir de nous insurger contre ce gouvernement destructeur de
notre Nation et de notre école. Nous devons nous insurger en tant que citoyens
car c’est l’école de la République qui est foulée aux pieds ou tout simplement en
tant que parents car c’est l’avenir de nos enfants qui est compromis.

De quoi s’agit-il ? Tout simplement de la remise en cause du droit à
l’enseignement et à un enseignement de qualité en France.

Depuis des décennies le niveau de nos élèves baisse car c’est le niveau
d’exigence qui recule un peu plus chaque année parallèlement à un recrutement
d’enseignants de moins en moins formés.
Les derniers résultats des évaluations P.I.S.A. parlent d’eux même. Et que dire du
dernier rang de la France en Europe pour les mathématiques. (Et je me garderai
bien d’évoquer le B.A.C. qui n’a plus aucune valeur!).

Comme si cela ne suffisait pas, le premier Ministre se permet de demander aux
parents de ne pas mettre leurs enfants à l’école en cette fin de semaine.
C’est la première fois qu’un représentant de l’état considère l’école comme
facultative et moins importante que l’organisation des vacances de Noël.
Quel mépris !
Mépris en premier lieu pour les enseignants qui planifient et organisent les
apprentissages. C’est à croire qu’avec Macron l’école ne serait qu’une garderie?!
Mépris pour les élèves eux même qui ont besoin de stabilité et de repères.
Comment les motiver dans de telles conditions?

Mais rassurez-vous chers amis, les dirigeants de ce pays ne mettent pas leurs
enfants dans les mêmes écoles que nous et pour eux, que ce soit à l’école
Alsacienne où ailleurs, la qualité de l’enseignement est une priorité.

Catégories : Education

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

sept + 11 =